Alksweety, l’orfèvre du végétal
Alkion BionInnovations

Les édulcorants actuels sont issus de la chimie à 80 % et présentent des risques de toxicité sur la santé, à l’instar de la stevia, perturbateur endocrinien. Ces édulcorants artificiels posent des problèmes en termes d’effets secondaires. Ils sont notamment en partie responsables de l’obésité et du diabète. […]

(
)
L’aquaculture du futur: Locale, Saine et Ecologique
Agriloops réinvente l’aquaculture

Face à une demande croissante des consommateurs soucieux de la qualité des produits dans leur assiette et devant l’ampleur de la pollution et des crises sanitaires alimentaires, Agriloops souhaite se positionner comme le leader mondial de l’aquaculture durable sur deux axes. […]

(
)
Les Fruits de Terre, une expérience culinaire
Le Futur a bon Goût

Selon l’ONU, nous serons plus de 9 milliards d’habitants sur terre en 2050. Comment dès lors nourrir une population toujours plus croissante tout en respectant l’environnement. […]

(
)
Alksweety, l’orfèvre du végétal
Alkion BionInnovations
Notre genèse ?

Les édulcorants actuels sont issus de la chimie à 80 % et présentent des risques de toxicité sur la santé, à l’instar de la stevia, perturbateur endocrinien. Ces édulcorants artificiels posent des problèmes en termes d’effets secondaires. Ils sont notamment responsables de l’obésité et du diabète.

Alkion BionInnovations a vu le jour en juillet 2016, pilotée par Sarah Meryll Buet afin de proposer une alternative à ces édulcorants chimiques en développant une nouvelle famille d’édulcorants naturels intenses sur le marché de la nutrition et de l’agroalimentaire.

Nos objectifs ? : « Proposer une alternative aux édulcorants chimiques »
  • Révolutionner le marché des édulcorants en produisant des édulcorants naturels intenses, non OGM, éco-responsables, traçables et non toxiques à des prix compétitifs
  • Lutter en amont contre l’obésité et le diabète
  • Convaincre les industriels de l’agroalimentaire de substituer les produits chimiques présents dans leurs articles par des produits naturels extraits de végétaux non transgéniques.
  • Rendre accessible une cuisine savoureuse, saine et respectueuse
Notre innovation ? : Un procédé de biostimulation des plantes éco-responsable

Notre start-up propose de la recherche et du développement d’édulcorants naturels révolutionnaires  basés sur un procédé unique de biostimulation des plantes en bioréacteur.

Un procédé éco-responsable qui se caractérise par un faible impact environnemental et préserve la biodiversité : 85 % d’eau en moins et 90 % d’électricité en moins.

Nos avantages ?
  • Permettre aux industriels d’accéder à une nouvelle gamme d’additifs et d’arômes naturels.
  • Produire de manière éco-responsable et non destructrice
  • Produire en continu, sans effet de saison et avec une stabilité des rendements
Notre stratégie ?
  • Une première expérience réussie de la technologie
  • Des marques d’intérêts de la part d’industriels et d’investisseurs
  • Des leviers de diversification dans les marchés des huiles rares et de l’agrochimie
Pour qui ?

Cette solution s’adresse aux industriels de l’agroalimentaire

L’aquaculture du futur: Locale, Saine et Ecologique
Agriloops réinvente l’aquaculture
Notre genèse ?

Fondée en 2016 par Jérémie Cognard, ingénieur agronome et Romain Vandame, ingénieur halieute, nous avons réussi à nous entourer d’une équipe plus expérimentée de 6 personnes pour nous accompagner sur la R&D, les levées de fonds ou encore l’accès au marché. 

Nos objectifs ? : « Devenir le leader mondial de l’aquaculture durable »

Face à une demande croissante des consommateurs de plus en plus soucieux de la qualité des produits dans leur assiette et devant l’ampleur des défis auxquels l’aquaculture fait face (pollution, crises sanitaires, etc.), Agriloops a pour objectif de réinventer l’aquaculture pour offrir aux consommateurs des produits locaux et savoureux, plus sains et plus respectueux de l’environnement.

Dans un premier temps, les technologies d’Agriloops permettront de résoudre les problèmes liés à la crevetticulture grâce à la production d’une crevette fraîche et Made in France, garanties jamais congelées et élevées de manière éco-responsable, sans antibiotiques.

L’ambition d’Agriloops sur le long terme est de devenir l’un des leaders mondiaux de l’aquaculture durable et de produire différentes espèces aquacoles.

Notre innovation ? : Fer de lance d’une ferme aquaponique en eau salée

Agriloops ose le changement et l’innovation en concevant la première ferme aquaponique en eau salée.

Suite à la réussite de le preuve de concept en laboratoire, la construction d’un prototype est en cours afin que celui ci soit opérationnel dans le courant du deuxième trimestre 2018.

Le concept de l’aquaponie repose sur l’association entre élevage piscicole et maraichage : les effluents polluants des crevettes sont recyclés en fertilisant, permettant de co-produire des légumes originaux et savoureux tout en préservant les ressources.

Pour atteindre ses objectifs de durabilité et de qualité, Agriloops conçoit une agriculture moderne et saine via ses fermes du futur qui s’appuie sur les principes de l’économie circulaire, de l’agriculture de précision et l’automatisation des procédés

Nos avantages ?

Ce projet présente un triple avantage 

  • Agriloops est le première entreprise à utiliser la technique de l’aquaponie en eau salée ce qui lui permet de :
  • Elever des espèces aquacoles marines qui sont à haute valeur ajoutée, comme la crevette, et donc d’assurer la rentabilité de nos fermes
  • Cultiver des légumes qui ont plus de sucres, plus de goût et donc de proposer de nouveaux produits aux consommateurs (Mesclun de la mer)
Notre stratégie de développement ?
  • Développer nos technologies
  • Etre opérateur de nos premières fermes afin de démontrer que le modèle fonctionne à grande échelle
  • Proposer nos technologies sous licence pour s’implanter autour des grandes métropoles mondiales
  • Etre dans la capacité de produire différentes espèces aquacoles grâce aux fermes Agriloops

     

Pour qui ?
  • Les différents produits de nos fermes opérées en propres seront distribués en vente directe puis aux grossistes lorsque les volumes le permettront.
  • Nos fermes du futur pourront s’implanter autour des grandes métropoles pour approvisionner le marché local.
Les Fruits de Terre, une expérience culinaire
Le Futur a bon Goût
Notre genèse ?

Selon l’ONU, nous serons plus de 9 milliards d’habitants sur terre en 2050. Comment dès lors nourrir une population toujours plus croissante tout en respectant l’environnement.

Les Fruits de Terre, start-up créée en 2017 par Charlotte Allix et Adrien Lamblin relève ce défi de l’alimentation en proposant une alternative crédible à la viande, soucieuse de l’environnement et présentant de multiples bienfaits pour la santé : les insectes.

Riches en protéine animale, en acides gras essentiels, en vitamines B 12, en oméga 3, 6 et 9, en fer et en zinc, les insectes couvrent de nombreux besoins nutritionnels.

En janvier 2018, le cadre législatif a évolué avec l’autorisation de la commercialisation d’insectes pour l’alimentation humaine par la Commission Européenne. C’est le moment idéal de se positionner sur le marché français dans le secteur de l’insecte.

Nos objectifs ? « Réduire l’impact environnementale de la viande »
  • Proposer une alternative écologique, gustative et nutritionnelle à la viande
  • Séduire de nouveaux consommateurs soucieux de réduire leur consommation de viande afin de limiter l’impact du réchauffement climatique
  • Faire découvrir un nouvel univers gustatif
Notre innovation ? « Un steak d’insectes croustillant et moelleux »

Nous développons et commercialisons des produits alimentaires bons, sains et responsables à base de farine d’insectes, élaborés avec l’institut Paul Bocuse à Lyon. Nous transformons la matière première en farine afin de rendre les produits plus attractifs, plus gourmands pour qu’ils fassent partie intégrante de notre gastronomie.

Notre premier produit, le steak du futur contient autant de protéines que dans un steak de bœuf. Elaboré avec des chefs cuisiniers, le steak présente une texture en bouche croustillante et moelleuse.

C’est le sens de notre appellation, les Fruits de Terre par analogie avec les Fruits de Mer pour faire évoluer les mentalités culinaires et changer la vision des consommateurs. Nous voulons réancrer l’insecte dans le terroir gastronomique.

Nos avantages ?
  • Un parcours en équipe depuis le démarrage du projet en 2015
  • Un partenariat avec l’Institut Paul Bocuse pour développer les recettes
  • Une commercialisation basée sur la vente en volume
Notre stratégie ?
  • Achat de matière première en France, producteurs de vers de farine nourris au bio
  • Transformation, développement produit, production et commercialisation
  • Distribution et vente de produits finis en BtoC et BtoB
Pour qui ?
  • Vente directe en BtoC (particuliers) : soirée « chef à domicile » et vente à la pièce 5€ttc.
  • Vente en BtoB : aux professionnels de la « street food », restaurants de bagels et de burgers.

120 ans

d'innovations

Pour célébrer ses 120 ans, William Saurin a souhaité faire honneur à l’esprit disruptif de son fondateur : Emmanuel Adolphe William Seurin, dit « William Saurin », qui dès 1898 s’est inscrit dans une démarche d’innovation. Pour cet anniversaire, William Saurin a souhaité contribuer à son tour, à l’essor de projets innovants, dans le secteur de l’agro-alimentaire français.

Les grandes
dates clés

1898 I 2018

Dès la création de son premier magasin, il se spécialise dans la vente de produits mijotés, et devient précurseur sur le marché.

Plus tard, en 1937, ce sont les premières conserves que la société William Saurin met au point, avec des recettes emblématiques : cassoulet, choucroute, saucisses-lentilles. Ces produits restent, aujourd’hui encore, des piliers sur le marché appertisé.

En 1987, c’est sur le contenant une fois encore que William Saurin innove, en lançant les premières barquettes individuelles en aluminium au rayon appertisé.

En 1999, l’entreprise passe un nouveau pas, en innovant sur le plan technologique cette fois, pour mettre au point des barquettes pouvant aller au micro-ondes… Une invention qui va véritablement révolutionner le marché !

Dernière innovation notable en date : les cocottes ! Lancées en 2011, les mini-cocottes individuelles proposent une forme moderne, qui permet de redynamiser ce segment.

Depuis lors, il est aussi possible de citer le lancement des terrines plastiques sur le rayon des pâtés appertisés, une première, en 2014, le lancement du shaker à pâtes, qui intègre pâtes et sauce, une innovation de rupture sur ce rayon en 2014 toujours, et en 2016 le lancement d’un nouveau conditionnement plastique en forme de tajine pour la gamme micro-ondables Garbit.

En bref : depuis la fin du XIXème siècle, William Saurin a sans cesse su se remettre en cause, imaginer, innover, au service du goût et des attentes des consommateurs. Une recette réussie !

La FoodTech

Notre partenaire

Dijon Bourgogne – Franche-Comté, un partenaire naturel

William Saurin a ainsi sollicité la Food Tech, l’un des réseaux les plus dynamiques et structurés du secteur, pour conceptualiser le projet qui marquerait cet anniversaire. Ecosystème thématique FrenchTech rassemblant des entrepreneurs, experts, créateurs et investisseurs, la FoodTech rassemble plus de 300 acteurs économiques du secteur ; elle s’impose, depuis sa création, comme l’écosystème de référence pour le développement de startups du secteur en Europe.

William Saurin qui a à coeur de valoriser le terroir français, a souhaité s’inscrire dans une dimension régionale, pour être au plus près des acteurs locaux, qui contribuent à faire de notre patrimoine alimentaire, l’un des plus prisés au niveau international. A travers ce partenariat, William Saurin inscrit cette initiative dans le concret et sur le terrain, notamment via la sollicitation d’un réseau territorial qui fait pleinement sens.

Pour cette première édition 2018, la Bourgogne – Franche-Comté, un des 5 territoires de la FoodTech, et historiquement ancrée dans une démarche d’innovation sur le volet agroalimentaire, a été choisie. La richesse du patrimoine agricole, viti-vinicole, ainsi que les entreprises et coopératives qui maillent l’écosystème de cette grande région, ont conduit tout naturellement William Saurin à s’associer avec ce réseau pour ancrer la Bourse de l’Innovation dans une dynamique d’excellence et de compétitivité. Pour William Saurin, se rapprocher de la FoodTech, c’est se rapprocher d’un des acteurs les plus légitimes en termes d’engagement en faveur de l’innovation française, et des plus cohérents avec son ADN de marque.

A gagner !

20 000 € !

Pour cette première édition de la Bourse de L’innovation, William Saurin en partenariat avec la FoodTech Dijon Bourgogne Franche-Comté, a souhaité encourager les porteurs de projets grâce à une bourse de 20000€ dans 4 catégories : transformation, distribution, production et consommation.

2 Novembre | 31 Décembre

Participez !

L’appel à projet sera ouvert à tous les candidats du 2 novembre 2017 au 31 Décembre 2017.

3 finalistes seront sélectionnés en date du 10 février 2018, et les internautes seront appelés à voter pour élire le projet gagnant. Le Lauréat sera désigné lors d’une cérémonie de remise de prix le 22 Janvier 2018.

6 membres

Le jury

Deux membres de William Saurin I
Philippe Lalère, Directeur Marketing William Saurin
Franck Remblier, Directeur de l’Innovation William Saurin.

Deux membres de la FoodTech Dijon Bourgogne Franche-Comté I
Xavier Boidevezi, Directeur développement et digital du Groupe SEB, Président FoodTech Dijon Bourgogne Franche-Comté
Agathe Mathey, Coordinatrice régionale FoodTech Dijon Bourgogne Franche-Comté

Deux partenaires financiers, experts dans l’allocation de fonds pour les porteurs de projets I
Pierre-Alain Truan, Délégué Innovation Bourgogne Franche-Comté pour BPI France
Bénédicte De Chévigny, Directrice Participations de chez InvestPME.

ws
FT
invest
3 critères

Utilité, faisabilité,
créativité

Le jury évaluera les projets en fonction de 3 critères,
pour retenir 3 finalistes

Ouverture des
votes du public !

10 février

À partir de cette date, les votes du public compteront comme un membre du jury !

22 février

Sélection
du lauréat !

Nomination du gagnant de la Bourse de l’innovation William Saurin.

Participer

jusqu'au 31 décembre

Vous êtes porteur d’un projet innovant dans le domaine de l’agro-alimentaire ? Votre projet est utile, réalisable et vous souhaitez lui donner vie ? Participer dès à présent en remplissant le formulaire de dépôt de dossier, disponible ici, et bonne chance !